UNITE NATIONALE CITOYENNE
Vous êtes ici : Accueil » Libres propos » L’extrême-centre, un danger pour notre démocratie

L’extrême-centre, un danger pour notre démocratie


agrandir

Si le terme d’extrême-centre trouve ses origines dans la Révolution française, il est à nouveau d’actualité face au projet politique du Président, ni de gauche ni de droite, mais auto-proclamé politiquement correct. Cette tempérance correspond aux personnalités de centre-gauche ou de centre-droit qui nous gouvernent par alternance depuis une quarantaine d’années.

Un sondage Ifop, réalisé il y a quelques mois, démontrait que les électeurs de cette gouvernance approuvaient, à la grande majorité (60%), de limiter la liberté d’expression sur les réseaux sociaux sous prétexte de discours de haine ou de fausses informations (fakenews).

Le pouvoir en place se permet donc de déterminer les média (subventionnés et à l’imposition réduite) qui lui servent de propagande. Par contre, il n’existe aucun organisme de contrôle contre les mensonges officiels.

Exemple d’actualité : lorsque les opposants au « Mariage pour tous » contestaient l’apparition des termes parent1 et parent2 sur les actes administratifs, c’était considéré comme une fakenews imputée à des extrémistes. Elle est pourtant devenue réalité.

La politique libérale de l’extrême-centre est pesante : politique économique en faveur des oligarques et des plus aisés, trahison de la souveraineté nationale et de la constitution, stigmatisation du populisme, mépris et insultes envers les citoyens.

En pleine crise des Gilets Jaunes, dont le sens originel était de dénoncer le racket fiscal, ce libéralisme sans cœur, de cette « écologie prétexte », notre élite est soumise aux pulsions autoritaires dès-lors que la communication lui échappe . Ce « nouveau monde », extrêmement dangereux, se confond donc avec l’ancien régime ou le Directoire qui souhaitait renforcer le pouvoir à l’exécutif tout en dénigrant les classes populaires et nos concitoyens ?

Il n’est pas de démocratie sans nation souveraine. Puissent un jour nos élites s’inspirer de cette citation d’Abraham Lincoln : “De même que je ne voudrais pas être un esclave, je ne voudrais pas être un maître. Telle est ma conception de la démocratie. ”

Ludovic DEMATHIEU


Facebook Twitter Google Plus Linkedin email


"La démocratie, c'est le gouvernement du peuple exerçant la souveraineté sans entrave"
Général de Gaulle

"A force de vouloir se passer des Nations, on finira par se passer des peuples"
Philippe de Villiers

"Dire qu'il faut transmettre les valeurs de la République, c'est trop faible : il faut transmettre l'amour de la France."
Jean-Pierre Chevènement

"On commence à parler de populisme lorsque les peuples votent autrement que le souhaiteraient les élites."
Hubert Védrine



Autres citations...



Rejoignez-nous ! Vos adhésions, dons ou actions sont vitales





Contactez-nous



Recevez nos infolettres




Dernières brèves

Chevènement

Politique poubelle ?

Propositions d’E.Philippe

ONU

Lame de fond



Découvrez-nous !
"Notre engagement politique plonge ses racines dans notre amour de la France..."




Dernière vidéo sur notre chaîne Youtube


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux
twitter facebook youtube



Votre contact local


Planning de l'UNC

Rechercher